jeudi 22 décembre 2016

Casse des arêtes

Comme les combles vont devenir habitables, pas question de laisser les arêtes des pannes, et autres arbalétriers nous faire mal au crâne. Donc rabotage. En plus c'est plus joli et en cas de feu, ça évite de créer un angle aigu propice aux flammes.



Voilà le travail. Il reste à poncer les pannes et arbalétriers, parce que là c'est encore du brut de sciage, avec des échardes à gogo.


1 commentaire:

Jean Volcker a dit…

Bonjour lili,

Je suis très admiratif du soin que vous avez apporté à ces travaux, j'espère que tout va bien (car plus de nouvelles sur le blog) et que vous pourrez mener à bien ce vaste projet.

Bon courage,

Jean